Photo précédente      Galerie de Cayeux-sur-Mer      Photo suivante     
Le Benoît Champy
Photo précédente      Galerie de Cayeux-sur-Mer       Photo suivante     

Le Benoît Champy, canot à voile et avirons
de la société centrale de sauvetage des naufragés

L'histoire du canot "Le Benoît Champy"
Décidée en 1874, la station de sauvetage de Cayeux reçoit son premier canot l’année suivante.

En 190, l’Amiral Courbet est remplacé par le Benoît Champy qui appartient à la seconde génération des canots de sauvetage de la Société Centrale des Naufragés fondée en 1865.

Conçu pour intervenir dans les mers les plus fortes, ce canot « voile et aviron » long de 10 mètres et 10 centimètres, armé par 12 hommes est insubmersible, auto-redressable et à vidange spontanée, 12 chevaux étaient nécessaires pour sa mise à l’eau.
Au terme de cinquante cinq années d’un service souvent périlleux, le Benoît Champy doit aujourd’hui sa survie à la ferveur et la pugnacité d’un homme, Henri Duthoit dont le travail de restauration (5000 heures) est exemplaire.
Set up in 1874, the rescuing post of Cayeux was given its first lifeboat the following year.

In 1901, the “Amiral Courbet” was replaced by the “Benoit Champy” which belongs to the second generation of lifeboats from the Central Company of the shipwrecked founded n 1865.

Built to operate in the roughest seas, this 10 meter 10 long, “sail an oar” lifeboat, with 12 men working on board was unsinkable, self righting and with immediate emptying 12 horses were needed to launch it.
After serving for 55 years in difficult conditions, the “Benoit Champy” is still the thanks to Mr Henry Duthoit’s pugnacity whose renovating work has been most professional.